Développement des infrastructures de communications électroniques au Burkina Faso : La représentation nationale donne quitus au gouvernement pour ratifier un accord de prêt pour le financement additionnel du PRICAO-BF

Réunis en séance plénière ce lundi 27 mai 2019 sous la présidence de Monsieur Bénéwendé Stanislas SANKARA, les députés avaient à l’ordre du jour l’examen et l’adoption de plusieurs projets de loi dont celle portant ratification de l’ordonnance N°2018-003/PRES du 05 juillet 2018 portant autorisation de ratification de l’accord de prêt N°6222-BF conclu le 11 mai 2018 à Ouagadougou entre le Burkina Faso et l’Association Internationale de Développement (IDA) pour le financement additionnel du Projet Régional des Infrastructures de Communication en Afrique de l’Ouest-Burkina Faso (PRICAO-BF).

A l’issue de l’examen dudit projet de loi, les députés ont à l’unanimité de 103 votants, donné leur quitus pour la ratification de cet accord de prêt.

A travers ce projet, le gouvernement entend accroître la couverture géographique des réseaux à large bande et réduire les coûts des services de de communication sur le territoire du Burkina Faso.

En rappel, la première phase du projet avait permis de relier le Burkina Faso au Ghana en fibre optique, de mettre en place un Point d’Atterrissement Virtuel (PAV) et un Point d’Echange Internet (IXP). Grâce à l’ensemble de ces infrastructures, l’acquisition de 1000 Mbps pour les besoins mensuels de l’administration ne coûte que 23 millions de FCFA contre 38 millions de FCFA auparavant pour seulement une capacité de 80 Mbps.

 

DCPM/Ministère du Développement de l’Economie Numérique et des Postes