Communications électroniques en Afrique de l’Ouest : Les régulateurs en conclave à Ouagadougou

La Ministre du Développement de l’Economie Numérique et des Postes, Madame Hadja OUATTARA/SANON, représentant le Premier ministre, a présidé ce jeudi 25 avril 2019 dans la matinée, la cérémonie d’ouverture de la 16ème Assemblée générale des Régulateurs de Télécommunications de l’Afrique de l’Ouest (ARTAO).

La cérémonie d’ouverture a été ponctuée de discours et d’animations musicales. Ainsi, à l’issue du mot de bienvenue du Président de l’ARCEP, Monsieur Tontama Charles MILLOGO et de l’allocution de la présidente de l’ARTAO, Madame Synabou Seck CISSE, le Premier ministre a, dans son discours qui a été livré par Madame Hadja OUATTARA/SANON, remercié « l’ARTAO d’avoir fait confiance à notre pays en choisissant Ouagadougou, notre belle capitale, pour abriter la présente Assemblée générale ».

Conscient que « les TIC sont au cœur de la compétitivité des entreprises et des nations », le Premier ministre, Monsieur Christophe Marie Joseph DABIRE a indiqué aux régulateurs d’Afrique de l’Ouest réunis à Ouagadougou qu’ils ont « un rôle important en tant que régulateurs, à jouer dans la réalisation des objectifs de développement des Etats membres de notre espace communautaire ».

Dans son discours d’ouverture officielle de la rencontre des régulateurs, Monsieur Christophe Marie Joseph DABIRE a en outre félicité « l’ARCEP Burkina Faso et particulièrement son président pour l’organisation réussie de cette rencontre » qui « témoigne, s’il en était encore besoin, de la crédibilité dont jouit l’ARCEP au sein de ses pairs de l’Afrique de l’Ouest ».

Cette Assemblée générale qui réunit les régulateurs des Etats de l’Afrique de l’Ouest leur offre l’occasion de se pencher pendant 48 heures sur entre autres, le rapport du secrétariat exécutif de l’organisation communautaire pour l’année 2018, le programme d’activités de l’année 2019, et le protocole d’accord entre l’ARTAO et les Régulateurs membres pour le financement de projets spécifiques.

 

DCPM/MINISTERE DU DEVELOPPEMENT DE L’ECONOMIE NUMERIQUE ET DES POSTES